À PROPOS

 

        Marseillaise de naissance, et citadine pendant plus de 36 ans, je m'installe dans les Alpes de Haute Provence à Forcalquier en 2008.

J'ai commencé la photo par des instantanés de souvenirs d'ados,  et à la fin du lycée, ma vie bascule dans une "chambre noire" !  Je cherche, j'explore  ce médium, pour comprendre comment on passe d'une idée à sa réalisation. 

Au quotidien, avec une ''spontanéité photographique'',  j'ai  développé une démarche photographique empirique et fusionnelle avec chacun de mes appareils.  Je me suis construit un univers particulier, dans la variété de ce que je croisais, de ce qui m'animait,  de mes humeurs et de mes interrogations du moment.

        Depuis plus de 30 ans, je travaille toujours en argentique, avec différents outils (amphibien, sténopé, lomo, diana, hasselblad). Je cherche à obtenir un rendu plus pictural, par des représentations presque tactiles en donnant l’illusion de matière, le soyeux, le velouté, le doux, le granuleux... Donner envie de toucher, de sentir et d'entendre, les odeurs et les sons, j'aime à penser pouvoir toucher par ce que l'image montre ou raconte. Le besoin sûrement de représenter une réalité autre, peut-être plus intense ou tout simplement plus vrai.

En dehors des aléas de chaque outil, et du sujet photographié, qui fait partie du processus de création, mes images ne sont jamais vraiment des instantanées. Ce qui m'oblige à penser les images, et anticiper le résultat. Tout est bien réfléchi, posé, construit, parfois mis en scène, rien ne doit m'échapper. Je déconstruis mon environnement pour mieux le construire ou le reconstruire. A l'image du sculpteur et du peintre, je cherche à produire et organiser des volumes, des formes, des matières, des couleurs et des nuances, pour créer des images très personnelles.

L'ambiance, l'atmosphère, l'illusion visuelle, le mouvement et le flou, participe à mon imaginaire, et ont une place essentielle. J'évoque, je raconte, des histoires sans paroles, de ma relation et mes démêlés avec la vie, des narrations visuelles, faîtes d'observations, de rêveries, de poésie, qui décrivent une palette de sentiments, dans cette ambiance parfois drôle et tragique à la fois.

 

        Refuge ou quête identitaire, cette partie de mon travail est indéniablement introspectif, et m'amène inévitablement depuis quelques temps, avec le son et la vidéo, à me tourner entre autres, vers la question du lien. De cette volonté de construire un autre regard sur le monde, à travers le filtre de l'argentique, se prolonge, avec le son et la vidéo, un besoin latent, d'en explorer les fragments d'un réel plus social.

Contactez-moi